POTABILISATION

La potabilisation de l’eau (ou purification de l’eau) est un processus physico-chimique qui consiste en l’élimination des contaminants de l’eau brute afin d’obtenir une eau idoine à la consommation domestique normale, à l’irrigation des champs ou aux utilisations industrielles (par exemple, l’utilisation par des établissements à but alimentaire).

Avec l'épuisement progressif des sources naturelles d'eau potable (eaux profondes), on fait recours de plus en plus à des eaux d'origine superficielle (mers, rivières, lacs naturels et artificiels). Ces sources d'alimentation, à cause des caractéristiques spécifiques de l'eau et / ou du degré de pollution, doivent être soumises à des cycles de traitements de purification nécessaires pour en modifier les caractéristiques et en améliorer la qualité.

Cela se produit souvent, même dans les eaux profondes avec une teneur élevée en substances organiques et une contamination microbienne élevée, surtout s'il y a des bactéries d'origine fécale (par ex. des colibacilles). Pour le traitement de l'eau de mer, on utilise le dessalement. L’épuration s’effectue en faisant passer de l'eau brute (provenant des rivières ou des lacs) à travers différents types d'installations d'élimination de matières organiques et inorganiques.
Les méthodes d'élimination utilisées peuvent être de nature physico-chimique et biologique, en fonction du type de substances à éliminer de l'eau brute entrant dans l’installation. Les substances qui doivent être éliminées lors du traitement de purification peuvent être d'origine naturelle et anthropique;

Cependant, le fait que l'eau soit par nature un solvant complique l'élimination de nombreuses substances indésirables. L'eau purifiée est introduite dans un réservoir principal d'où provient le système d’adduction d’eau potable.

Le premier type comprend par exemple:

Fer et manganèse présents dans l’eau d'origine profonde;
Hydrogène de soufre présent dans les eaux souterraines ou dans les zones volcaniques;
Les sulfates présents dans les eaux profondes et dans les zones à activité thermique.

Le deuxième type comprend par exemple:

Les métaux lourds, tels que l'antimoine, l'arsenic, le plomb, en concentrations détectables provenant de déchets industriels;
les micropolluants organiques tels que les hydrocarbures, les pesticides et les solvants;
Ammoniac, nitrites, nitrates, etc.

En outre, les eaux brutes contiennent également des micro-organismes tels que:

Plancton;
Benthos;
Les mycétomes;
Protozoaires;
Bactéries (pathogène ou d'origine environnementale);
Virus.

La séquence des processus de purification à adopter doit être conçue pour garantir l’eau traitée:

Caractéristiques organoleptiques adéquates: goût, odeur, couleur, turbidité;
Caractéristiques physiques appropriées: telles que la température, la conductivité électrique et le pH;
Caractéristiques chimio- biologiques appropriées: telles que la dureté, la salinité, les micropolluants, la charge organique, la vie microbiologique (par exemple l’élimination des agents pathogènes à travers la désinfection).

Cependant, le fait que l'eau soit par nature un solvant complique l'élimination de nombreuses substances indésirables. L'eau purifiée est introduite dans un réservoir principal d'où provient le système d’adduction d’eau potable.

EAU RURALE
EAU PUBLIQUE

Remplissez le formulaire suivant et racontez-nous votre projet, nous vous repondrons dans les plus brefs délais

error: Content is protected !!